Marion Baglan

Marion chantera Dolores dans Andalousie.

Incarnant avec autant d’aisance la cruelle Reine de la Nuit, les personnages truculents d’Offenbach ou la tendresse d’une Lakmé, la soprano colorature Marion Baglan s’est fait remarquer pour son expressivité et son fort tempérament scénique.

De nombreuses scènes l’accueillent : de l’Opéra-comique au théâtre d’Aix-les-Bains, du théâtre Comédia à celui de Mogador, dans des mises en scènes signées Pierre Sybil, Jérôme Savary, Martine Waniowski ou Jean-Philippe Daguerre.

Parmi ses principaux rôles : la Reine de la Nuit (La Flûte enchantée de Mozart), Lakmé (Delibes), Marie (La Fille du régiment de Donizetti), Cunégonde (Candide de Bernstein), Olympia (Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach), Titania (Mignon de Thomas). Elle a également incarné la flamboyante « Colorature » dans Elephant Man de Laurent Petitgirard, sous la baguette du compositeur, salle Pleyel à Paris.

Son jeu théâtral pétillant se développe également dans l’opérette, qui lui offre quelques rôles de prédilection : Adèle (Die Fledermaus de J. Strauss), Rési (Valses de Vienne de Strauss), Dolores (Andalousie de Lopez), Florecita (Prince de Madrid de Lopez), Julia (Passionnément de Messager).

Marion Baglan chante également en récital, en France comme à l’étranger, lors de tournées en Inde, au Pakistan, en Arabie Saoudite, au Maroc. On l’entend aux côtés du pianiste François-Marie Juskowiak.

Elle prépare actuellement deux spectacles : l’un autour de la Reine de la Nuit (programmé pour mai 2022 sur la scène du Cape au Luxembourg, avant une tournée française), et un autre autour d’une figure de la Résistance qui mêlera opéra, chanson et music-hall (avec des musiques originales de Christophe Cravero). En novembre 2022, elle chantera aussi à la Philharmonie de Paris avec l’orchestre des Concerts Pasdeloup.

Marion Baglan est lauréate du « Prix de la Fondation Simone et Cino del Duca » sur proposition de l’Académie des Beaux-arts de l’Institut de France.