Juan Carlos Echeverry

Juan Carlos sera Juanito dans Andalousie.

D’origine colombienne, Juan Carlos Echeverry a étudié le piano à Bogota et ensuite il a débuté sa formation lyrique au Conservatoire de Cologne en Allemagne dont il est sorti avec un premier prix de chant, puis il a rejoint l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris, où il a travaillé pendant trois ans sous la houlette de Robert Kettelson et de Janine Reiss.

Acclamé comme « un Rinuccio idéal » dans un Gianni Schicchi mis en scène par Laurent Pelly à l’Opéra de Paris, il a poursuivi sa carrière en France et en Europe avec notamment les rôles d’Ernesto dans Don Pasquale, Almaviva dans Le Barbier de Séville, Belmonte dans L’enlèvement au Sérail, Ferrando dans Cosi Fan Tutte, Tamino dans La flûte Enchantée et plus récemment les rôles d’Edgardo dans Lucia di Lammermoor et Nadir dans Les Pêcheurs de Perles.

En parallèle des rôles d’Opéra, le goût de Juan Carlos pour la comédie l’a conduit à s’intéresser aussi au Théâtre, à l’Opéra-bouffe et à l’Opérette, dont il est devenu également un grand interprète.
Ainsi en 2010, il a rencontré un succès tout particulier au Théâtre de Paris dans la pièce Maria Callas – Master Class où il donnait la réplique à Marie Laforêt tout en chantant Puccini. Ont suivi ensuite de nombreux rôles dans des opéra-bouffe d’Offenbach puis, en 2011, sa première interprétation du rôle de Carlos Medina dans une version décapante de Belle de Cadix mise en scène par Olivier Desbordes au Théâtre Comédia, qui lui a valu un vif succès.

En 2014 et 2015, outre la reprise du rôle de Nadir dans Les Pêcheurs de Perles à Perpignan et Saint Etienne, il a également incarné Pâris dans La Belle Hélène et Camille de Coutançon dans la Veuve Joyeuse. Par ailleurs il a fait ses débuts à l’Opéra de Massy avec le rôle du Prince-qui-passe- par-là dans Le Voyage dans la Lune, qu’il a repris ensuite en tournée en France et au Luxembourg avec la compagnie Opéra Éclaté.

Ces dernières années il a élargi son répertoire avec des rôles comme Macduff dans Macbeth et Alfredo dans La Traviata avec Opera-Spanga aux Pays-Bas, abordant un répertoire plus lyrique tout en gardant ses rôles mozartiens.
Parmi ses engagements futurs on peut citer Alfredo à l’Opéra de Massy, Goya dans Le Prince de Madrid à L’Odéon de Marseille et Juanito dans l’opérette Andalousie.